Présentation de la Paroisse

publié le 16 nov. 2012 à 12:35 par P@sc@L Webmaster   [ mis à jour : 5 déc. 2012 à 11:04 ]

Saint Jean du Lanot

Dimanche 16 septembre 2012

Monsieur le Curé,

Vous succédez à Monsieur l'abbé Jean Lasserre qui, durant plus de huit années,  a présidé avec un grand dévouement à la destinée de la paroisse de St Jean du Lanot.

La Paroisse de Saint Jean du Lanot qui vous accueille aujourd’hui, est placée sous le patronage de St Jean Baptiste dont nous célébrons la fête au cours d'une messe solennelle rassemblant fin juin les fidèles des quatre clochers :

Aressy, Lée, Idron et Bizanos.


Le Lanot est une lande recouvrant un plateau qui traverse le territoire des quatre communes. C’est notre trait d’union. Cette lande est parcourue par le chemin Henri IV qui conduit les marcheurs jusqu'à Lourdes.


  • La commune d'Aressy

compte environ 610 habitants et est arrosée par le gave de Pau et par le Lagoin.

Au Moyen Age, elle comptait une abbaye laïque, vassale de la Vicomté de Béarn. - L'église, dédiée à St Denis, a été édifiée en 1874. Elle est inscrite à l’Inventaire général du patrimoine culturel.

- L'activité économique s'articule autour du maraîchage, de l'exploitation d'une gravière et de la clinique de cardiologie.

Dotée d'une école primaire, la commune s’ouvre vers Meillon et la plaine de Nay.


  • La commune de Lée,

arrosée comme Bizanos et Idron par l'Ousse, elle compte 1 200 habitants. Elle est bordée par la Nationale 117 aux abords de laquelle sont installés quelques commerces. Ce village rural, devenu résidentiel, possède une école primaire.

- Son église, dédiée à St Laurent, est ornée d'une magnifique fresque représentant la Cène.

- Plusieurs associations sportives et culturelles animent la vie locale.

  • La commune d'Idron

compte environ 3 850 habitants et est également desservie par la route nationale 117 reliant Toulouse à Bayonne. Cette commune, autrefois baronnie, essentiellement rurale, comprenait plusieurs moulins implantés le long de l'Ousse. Idron est devenue une zone résidentielle recherchée et connaît un essor démographique important .

- Son église, date de la fin du 18e siècle et est dédiée à St Pierre.

- Autre site remarquable : le château d'Idron, construit au 18e siècle par la famille de Belzunce, dont est issu François de Belzunce, évèque de Marseille. Dans ce château, est né, en 1872, Georges Marie Joseph Bonnin de la Bonninière de BEAUMONT, évêque de St Denis de la Réunion ; le château est aujourd'hui propriété de la commune et est le centre d'animations culturelles et festives.

- Un ancien camp militaire a été également acquis par la commune et fait l'objet d'importants aménagements.

- Outre une vie associative et sportive développée, Idron abrite :

  • un groupe scolaire primaire important.

  • un centre d'apprentissage par le travail sur l’emplacement de l’ancienne usine Arelec.

  • quelques commerces ancrés en bordure de la route nationale.

  • Une unité de fabrication de produits pharmaceutiques FABRE.


  • La Commune de Bizanos


Elle compte quelque 4800 habitants. Jusqu'au milieu du 18e siècle, c'était un village maraîcher et agricole comptant moins de 450 habitants. Il connaît ensuite une régulière expansion démographique et économique après la Révolution suite à la construction de la route reliant Pau à Nay.

Au siècle dernier, il est marqué par la présence des lavandières qui, jusque dans les années 50, entretenaient le linge des hôtels et des familles aisées de Pau et des environs. Dans la même période, beaucoup de cheminots s'installent à proximité de la gare de Pau.

- Aujourd’hui, une importante communauté portugaise y est établie, animant chaque année, dans la ferveur et la convivialité, la fête religieuse des migrants.

Bizanos compte actuellement de nombreuses résidences pavillonnaires avec un tissu associatif, sportif et culturel dense.

La commune est dotée d'une école catholique, l'Ecole Ste Jeanne d'Arc et d'une école publique. Le collège public des lavandières reçoit les élèves de tout le canton. Un service d'aumônerie leur est proposé.

Cette église qui nous abrite, dédiée à St MAGNE, a été consacrée en 1883 et est ornée de 26 toiles peintes par René Marie CASTAING, qui reçut le Grand Prix de Rome en 1924.

Le chemin de croix est l'oeuvre de son frère Jacques CASTAING.

L'orgue, je sais que vous y attachez de l'importance, a été inauguré en 1929.

Un centre paroissial a été construit de l'autre côté de la route et a été rénové récemment.


Le château de Franqueville et son parc, au sommet de la colline, est un autre lieu important de la commune qui en a fait l'acquisition en 1988. Il est le siège de nombreuses manifestations culturelles et festives. En 2009, des vignes y ont été plantées. Elles donnent lieu à une sympathique manifestation lors de leurs vendanges. L’an dernier ces festivités ont d’ailleurs été ponctuées d’une célébration de l’Eucharistie en plein air.


  • Autour de ces quatre clochers :

- des personnes se dévouent pour l'entretien et la décoration florale des églises,

- des groupes liturgiques préparent les célébrations,

- des catéchistes oeuvrent à l'éducation religieuse des jeunes et à la transmission de la foi,

- des équipes du Rosaire, des visiteurs aux malades sont présents,

- un conseil pastoral et un conseil économique sont en place.


Notre communauté aujourd'hui rassemblée est en marche et est très heureuse de vous accueillir.

Elle attend beaucoup de son nouveau pasteur afin qu'il continue à la guider sur les chemins de la foi.

Sachez que c’est avec joie que nous vous souhaitons la bienvenue et que nous ferons un long chemin.

Qu’avec vous, notre communauté soit rayonnante et source d’enthousiasme pour une Eglise ouverte, humble et accueillante aux enfants, aux jeunes et aux adultes.
Comments