17 octobre 2013

Nous voilà partis à 7h15, à pied, pour voir vivre le cœur de la ville :

  • le mur occidental ou kotel

  • l’esplanade du Temple


Petite déception, comme c’est la fête de l’Aïd pour les Musulmans, la police israélienne interdit les visites sur l’esplanade pour éviter les incidents, même si, depuis 1976, l’Etat Israëlien a décidé d’en laisser la gestion aux musulmans. Donc, nous n’avons pu voir la Mosquée El Aqsa et le Dôme du Rocher de près, l’intérieur n’étant plus accessible aux visiteurs depuis plusieurs années. Nous nous sommes quand même retrouvés dans une ville en fête car c’est jeudi, l’un des 3 jours où les jeunes garçons de 13 ans font leur « barmitzva », jour très important car ils vont lire pour la 1ère fois la Thora.


Les hommes de notre groupe ont mis la kippa pour rejoindre les hommes juifs au pied du mur. Quant à nous, les femmes, une autre partie du mur nous est réservée.



Les hommes et les enfants avaient mis leur châle de prière, leur filactère sur le bras gauche, la petite boite sur le front dans laquelle sont insérés les 1er mots du deutéronome : le schéma d’Israël. Beaucoup de joie à accompagner cette cérémonie : chants , danses, shoffar (trompettes), jets de bonbons…


Ensuite nous sommes allés explorer le pied des remparts dont la taille des pierres témoigne des différentes périodes de l’histoire. D’énormes fouilles ont fait émerger la Cité de David , l’Ophel, et la fameuse pierre d’angle, Jésus nous dit « Je suis la pierre d’angle ».


Un petit film nous a replongés 2000 ans en arrière pour mieux comprendre le fonctionnement du Temple à l’époque de Jésus.


La route principale, le Cardo, nous a amenés au St Sépulcre. La foule dense nous a permis de voir uniquement la Chapelle Sainte Hélène et le Tombeau de Joseph Garimatie. Mais demain, nous aurons le temps de vivre tous les textes de la Passion du Christ.


L’après midi, nous sommes repartis à pied par le quartier Arménien dans le lieu de la Dormition de Marie (dormition pour les Orthodoxe et Assomption pour les Catholiques) où la mosaïque de Jésus portant l’âme de Marie, emmaillotée dans un linceul, fait d’elle la 1ère ressuscitée.


Dans la Chambre Haute, ou cénacle, il est difficile d’entendre les textes, et pourtant le lieu est important : 1ère apparition de Jésus après sa résurrection, la rencontre avec Thomas, la Cène, l’élection de Mathias, la Pentecôte.



A Saint Pierre en Galicante, qui est la maison de Caïphe, 2 temps forts nous attendent : la messe avec le texte du reniement de Pierre et une belle méditation au fond de la prison où Jésus a certainement été enfermé.


Fin de la journée par une adoration nocturne à Gethsémani à l’église des Nations où Jésus a veillé en priant alors que ses apôtres se sont endormis.



Ecouter le compte rendu de la journée


Ć
Jeudi_17_octobre_2013.mp3
(7502k)
Pascal webmaster,
19 oct. 2013 à 12:25